La Mouette de Seynod

Le projet de la Grande Mouette, lancé par la municipalité de Seynod (voir § historique), prévoit l'installation sur la commune d'une sculpture géante de 6 mètres de haut représentant la Mouette d'Alexandre Gantelet.

Cette sculpture en acier poli, du même aspect que l'original, sera déposée sur un bloc de granit et implantée aux abords d'un axe de circulation de la ville, la route nationale 201.

Ce projet lancé en 1990, et qui a été interrompu pendant plusieurs années, a redémarré en 2004 et c'est au mois de novembre que l'installation devrait avoir lieu.

Les pages qui suivent décrivent la progression de cette aventure

Proportions

Fond3Dbas

Historique

La mouette de Seynod - 20 août 2004 par Léo Gantelet 


C'est une vieille histoire qui remonte à la fin des années 80. Alexandre Gantelet s'était mis à la sculpture quelques années auparavant et il avait créé une mouette qui, lors d'une exposition à Annecy, avait fait l'admiration de tous. C'était une pièce de taille modeste puisqu'elle mesurait à peine une soixantaine de centimètres de hauteur.

Or il advint qu’à la faveur de cette exposition, certains élus, Joseph Griot entre autres, du conseil municipal de Seynod dont Jacques Besson était le maire, eurent l’occasion de voir et d'apprécier cette sculpture. Bientôt, dans l'esprit de quelques-uns, l'idée germa que cet oiseau lacustre, familier du lac "dit d'Annecy" mais qui est aussi à bien des égards, "le nôtre", pourrait évoquer avec bonheur la forte parenté de la commune avec l'agglomération dont le fameux Lac est le centre.

Un soir de 1990, la mouette trônait au centre de la grande table de la salle du conseil et les élus furent invités à se prononcer sur le projet de réaliser cette sculpture « en grand » afin d'en faire, en la positionnant judicieusement sur le territoire de la commune, une sorte de symbole de Seynod.

Le résultat de cette consultation fut nettement favorable et un consensus se fit jour sur l'adoption du projet dont la réalisation pourrait être entreprise dès que la chose serait « matériellement possible ».

Aussitôt, des consultations furent lancées et la première proposition qui nous fut faite par la SATIL, une entreprise experte en chaudronnerie inox et qui avait déjà à son actif plusieurs réalisations artistiques de ce genre, nous fut remise par un courrier daté du 24 septembre 1990. On reparla souvent du projet ; mais il faut croire que le « matériellement possible » ne se présenta guère puisque pendant près de 14 ans, rien n'arriva.

Tout arriva pourtant au cours de l’année 2004, sous l’impulsion de notre maire, Françoise Camusso. Et qu'importent les 14 ans d'attente puisque le résultat est là, bientôt sous nos yeux. La SATIL a repris ses devis de 1990, les a convertis en euros, non sans les pousser quelque peu vers le haut, ce qui est bien naturel. Puis elle s'est mise au travail.

L'entreprise Vuillermin aussi, s'est mise au travail, pour tailler un énorme galet de granit noir qui servira de perchoir à l'oiseau. Bientôt elle viendra l'installer, avant que, vers le 27 octobre, n'arrive par la voie des airs -- ce qui est bien la moindre des choses -- suspendue sous un hélicoptère, cette mouette tant attendue de 5 m de hauteur polie comme un miroir.

Le jour où elle arrivera, ce sera jour de fête à Seynod. Ensuite, elle fera sa place elle-même, à sa guise, comme elle le voudra. Et il n’est pas douteux qu’elle deviendra pour beaucoup, un symbole, une référence, un repère : -- « Pour notre rendez-vous de Seynod, où pensez-vous que nous pourrions nous rencontrer ? » -- « Vers la Mouette, c’est plus simple ! » répondra-t-on.

Et la mouette aura joué son rôle... enfin, l’un de ses rôles.

Fond3Dbas

Construction

La réalisation de la Grande Mouette est confiée à une entreprise de Chambéry : SATIL-REM. 

Dès l'approbation du projet, elle se met à l'ouvrage avec comme modèle, l'original de la sculpture.
Son bureau d'études en mesure très précisément toutes les dimensions et, l'ordinateur aidant, met au point un programme de découpe des pièces qui vont composer l'armature de l'animal.
Cette structure doit être capable de résister à son propre poids (1,2 tonne), mais aussi aux intempéries, ce qui, avec la prise au vent constituée par les ailes, peut représenter une contrainte non négligeable.

  • SatilRem1
  • MouetteFace
  • MouetteProfil

Une fois toutes les pièces de l'armature découpées dans une tôle d'acier de 8 à 10 millimètres d'épaisseur, les spécialistes s'emploient à les assembler par soudage, en les renforçant là où c'est nécessaire. Ainsi ils constituent le squelette de la mouette, mais seulement pour le corps dans un premier temps. En effet, pour des raisons d'encombrement et de facilité de manipulation, la structure des ailes puis des pattes est préparée séparément.

  • 0Mouette2004070204
  • Mouette2004062301
  • Mouette2004070202
  • MouetteSections
  • Mouette2004070203
  • Mouette2004070201

On entreprend alors d'habiller le squelette par des plaques de tôle d'acier de 3 millimètres d'épaisseur, après les avoir adaptées à la surface à couvrir et à la forme voulue. Cette mise en forme s'effectue à la main (marteau et enclume) ou à l'aide d'un battoir mécanique : le martinet.

On procède ensuite au soudage des plaques sur la structure. Une des grandes difficultés de cette opération réside dans la capacité à prévoir les déformations sur les plaques très fines, sous l'effet de la très haute température du soudage.

Les plaques une fois soudées à la structure sont poncées de façon à présenter une surface suffisamment lisse pour permettre un polissage régulier et sans défaut.

  • Mouette2004071603
  • Mouette2004071601
  • Mouette2004071602
  • Mouette2004080602
  • Mouette2004080603
  • Mouette2004080604
  • Mouette2004080601
  • Mouette2004090102
  • Mouette2004090103
  • Mouette2004090104
  • Mouette2004092301
  • Mouette2004092302
  • Mouette2004100601
  • Mouette2004100602
  • Mouette2004100603
  • Mouette2004100604

Ce polissage est effectué par une entreprise haut savoyarde, DONAT-MAGNIN, entreprise qu'Alexandre connaît bien pour lui avoir déjà fait réaliser de nombreux travaux.

C'est une opération délicate qui nécessite beaucoup de soin et de savoir faire. La qualité des reflets qui jailliront plus tard de la sculpture est conditionnée par la finesse et la régularité de cette finition appelée fort justement : poli-miroir.

  • Donat-Magnin
  • Mouette2004102201
  • Mouette2004102202
  • Mouette2004102203

De son côté, le socle de la mouette, ce galet de granit qui devrait peser quelques 7 tonnes, est taillé par une entreprise du Val d'Aoste : VUILLERMIN GUALTIERO.

Il est ensuite préparé pour recevoir les fixations.

  • Vuillermin
  • Galet003
  • Galet001
  • Galet002

Le corps et les ailes sont assemblés par une dernière soudure, qui une fois polie laissera l'oiseau parfaitement lisse et brillant.

Il faut encore préparer les fixations situées sous les pattes de la sculpture, tâche délicate, car cette région nécessite une résistance à toute épreuve si l'on ne veut pas que notre oiseau ne s'envole tout seul.

  • GrandeMouette1028_015
  • GrandeMouette1028_001
  • GrandeMouette1028_002
  • GrandeMouette1028_003
  • GrandeMouette1028_004

Arrive le jour de la découverte dans l'atelier de Satil-Rem. Alexandre et les dirigeants de l'entreprise MM ... présentent la Grande Mouette et entretiennent le suspense ...

Puis le rideau tombe, et les applaudissements fusent. Le public, le souffle coupé, contemple Sa Majesté la Mouette. Même les autres sculptures se sont tournées vers l'Oiseau ! Le sourire de l'artiste semble confirmer l'enthousiasme général.

Discussion animée avec les experts en chaudronnerie de la Satil-Rem qui ont réalisé la Mouette.

Les frères Donat-Magnin sont aussi venus contempler l'oiseau terminé.

Après un dernier polissage, la mouette est donc prête à rejoindre sa destination, où elle sera montée et fixée sur son galet, ces travaux ne pouvant s'effectuer qu'au dernier moment.

  • GrandeMouette1028_005
  • GrandeMouette1028_006
  • GrandeMouette1028_007
  • GrandeMouette1028_008
  • GrandeMouette1028_009
  • GrandeMouette1028_012
  • GrandeMouette1028_010
  • GrandeMouette1028_011
  • GrandeMouette1028_013
  • GrandeMouette1028_014

Fond3Dbas

Installation

La date de l'installation a finalement été fixée au 5 novembre 2004


C'est ce jour-là qu'elle quitte son nid, la SATIL-REM, pour rejoindre l'emplacement qui lui est réservé, à Seynod, au bord de la route nationale 201, non loin de la salle de Périaz.

Cet emplacement est temporaire, l'objectif final étant de placer l'oiseau au centre d'un rond-point qui sera construit prochainement dans le voisinage.

PlanGM01

Etant données les dimensions de l'animal, et les perturbations qu'un transport par la route pourraient occasionner, c'est par la voie des airs, suspendue à un hélicoptère, que la Grande Mouette doit rejoindre son galet.

0Helicoptere

Le jour J, c'est un ciel de brume qui recouvre le site où s'affaire déjà l'équipe chargée de réceptionner la sculpture, sous le regard impatient d'une bonne centaine de personnes venues accueillir la Grande Mouette.

Soudain, on entend un vrombissement et les yeux scrutent le ciel un peu plus intensément. L'appareil ne doit plus être très loin, et en effet, le voici qui perce le brouillard soutenant au bout d'un long filin, la Mouette, bien arrimée sur un berceau conçu tout spécialement pour le transport.

La phase d'approche est très rapide, et déjà l'oiseau frôle le sol. Il regarde une dernière fois du côté de Chambéry, où il est né, et les hommes le font pivoter pour qu'il soit tourné en direction de Seynod et du lac.
Enfin l'oiseau s'immobilise. La Grande Mouette est arrivée !!!

Pendant que l'hélicoptère prend "un peu de repos", les spécialistes s'emploient à arrimer solidement la sculpture qui attendra quelques jours à cet endroit.

C'est un vrai moment de bonheur pour tous ceux qui sont là. On en profite pour immortaliser l'instant par une photo du groupe ainsi que d'Alexandre caressant sa protégée.

Quelques jours plus tard, une grue termine le travail en déposant le galet sur la plateforme. Alors comme dans le souvenir d'Alexandre, la Mouette bondit d'un seul coup et vient se poser délicatement sur son piedestal

  • GrandeMouette1105 001
  • GrandeMouette1105 002
  • GrandeMouette1105 003
  • GrandeMouette1105 004
  • GrandeMouette1105 005
  • GrandeMouette1105 006
  • GrandeMouette1105 007
  • GrandeMouette1105 008
  • GrandeMouette1105 013
  • GrandeMouette1105 009
  • GrandeMouette1105 010
  • GrandeMouette1105 011
  • GrandeMouette1105 012

Fond3Dbas

Inauguration

C'est le 11 décembre 2004 que la grande Mouette a été inaugurée.
Ce matin-là, bravant le froid et le brouillard, une foule se pressait autour de l'oiseau recouvert d'un drap blanc.
Au signal, le drap tomba, libérant l'oiseau resplendissant sous le regard du public.
Aux applaudissements succédèrent les félicitations, sous un très émouvant lâcher de ballons aussi blancs que la brume alentour.


Tout le monde se retrouva dans la salle de Périaz toute proche, où une autre cérémonie attendait les invités.
Ce furent tout d'abord les discours qui vinrent remercier tous ceux, et ils étaient nombreux, qui avaient oeuvré pour que la mouette se retrouve à Seynod.
Joseph Griot, Adjoint au Maire (Urbanisme) prit la parole et évoqua l'histoire de cette aventure et les raisons qui avaient poussé la Municipalité de Seynod à persévérer pour ce résultat.
C'est ensuite Anne Bonaventure, adjoint au Maire qui exposa sa vision de la Mouette en tant que responsable de la Culture et de l'Environnement. (voir plus bas).
En intermède aux discours, les organisateurs avait également pensé à la musique et c'est un charmant quatuor, composé par les petites filles d'Alexandre qui charma le public par ses chants.
Puis Françoise Camusso, Maire de Seynod, prit la parole et après avoir salué la présence des personnalités, fit en quelques mots et non sans humour un bel hommage à celles et ceux qui avaient participé à cette réalisation. En terminant, avec un clin d'oeil malicieux, elle donna la parole à Alexandre.
Celui-ci avoua en introduction qu'il préferait sculpter à discourir ! Néanmoins il étonna tout le monde en s'adressant au plublic avec une aisance relative, pour remercier et féliciter tous les artisans de ce succès (voir plus bas, son discours)
Des musiciens égayèrent le tableau et une projection vidéo mise en scène par Denis Vidalie (un autre artiste !) fit l'admiration de tous.

Enfin tous les invités se retrouvèrent autour d'un buffet, clôturant dans la convivialité cette sympatique manifestation.


Inauguration de la Grande Mouette
par Anne Bonaventure, adjoint au maire, affaires culturelles.

Mesdames et Messieurs, chers collègues, chers amis.

Nous venons d’effleurer de nos regards, non sans émotion la grande Mouette de Seynod. Déjà celle-ci fait présence.
Alors parlons de la force et du pouvoir de l’oeuvre d’art dans la cité et de la sculpture en particulier. Elle s’offre, elle s’impose, elle ne laisse pas indifférent, elle suscite la critique bien sûr, mais surtout elle se fond dans la ville et dans la vie au point de se rendre indispensable.
Elle est matière, mais nous porte vers l’imaginaire, le rêve ; elle nous grandit, elle peut nous faire vibrer parce que l’artiste, à travers elle, a fait don de lui-même, de son génie créatif, de son humanité.

Si la mouette pouvait parler, elle nous conterait sans doute dans son langage la merveilleuse histoire de sa naissance et la passion de celui qui l’a créée.
Je connais bien le père de cet oiseau. Et je me permets donc de m’en faire l’interprète. Alexandre Gantelet est avant tout agriculteur. La ferme, le cadre naturel de sa vie sont devenus au fil des ans la source de son inspiration, et ses qualités manuelles nécessaires à son métier, ont évolué vers la créativité.
C’est ainsi qu’il est passé discrètement de la réparation des outils agricoles à la création avec l’envie de toujours se surpasser et d’immortaliser la beauté et en particulier celle des oiseaux.
Dans ses oeuvres, Alexandre n’a pas oublié la rudesse de son métier, il l’a traduite par la matière, la froideur de l’inox ; il a laissé transpirer sa force en faisant courber le métal jusqu’à donner grâce et finesse à l’objet pour rester fidèle à la nature qu’il respecte.
Aussi nous pouvons très simplement lui dire un grand merci pour ce DON.

La grande Mouette est la deuxième sculpture monumentale, après le totem du séquoia, qui vient animer la ville de Seynod.
Dans l’essor de notre ville et son esprit bâtisseur je souhaite que cette démarche artistique apporte sa part de liant et d’harmonie à la vie de nos concitoyens.
Gageons déjà que cette Mouette figure en bonne place dans notre coeur et que par son attitude révérencieuse elle soit perçue comme une marque d’accueil des habitants de Seynod pour le passant.

Mais je laisserai à Madame le Maire le soin de développer davantage la symbolique de ce bel oiseau.

Et je remercie toutes les personnes qui ont oeuvré pour que le coeur de la Mouette batte sur le sol de Seynod.


Inauguration de la Mouette
par Alexandre Gantelet

J’ai vécu avec cette Mouette une très belle aventure.

Je tiens aussi à remercier du fond du coeur toutes les personnes qui ont permis à cette Mouette d’arriver jusqu’à Seynod.
Sans pouvoir toutes les nommer (il y en a beaucoup, il y en a beaucoup ! !), je remercie tout particulièrement la Municipalité de Seynod, Françoise Camusso et toutes les personnes qui l’ont aidée à faire avancer ce projet (avec une petite pensée pour M. Besson qui l'a défendu à ses débuts).

J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre l’évolution de la Mouette, et je tiens à féliciter tous ceux qui ont participé à sa construction.
Des ateliers Satil-Rem de Chambéry où je me suis rendu fréquemment pour constater l’avancement des travaux, à l'entreprise de polissage des frères Donat-Magnin au tailleur de Pierre du Val d'Aoste M. Vuillermin, j’ai pu constater le très grand savoir faire mis en oeuvre pour arriver à ce magnifique résultat.

Mes sculptures naissent souvent d’une émotion, ou d’un souvenir. Celle-ci ne fait pas exception et c’est en repensant à ces oiseaux légers qui tournoyaient autour de moi lors des journées de labour, que je l’ai imaginée.
J’ai eu du plaisir à la créer et tout autant à la montrer. Aujourd’hui, cette mouette qui est née dans un champ à Seynod, je voudrais qu’elle soit dédiée à tous ses habitants ...

... une mouette pour les Seynodiens.